25 oct. 2011

Les joyaux de la campagne franconienne - Forchheim


Forchheim est un des arrêts majeurs du train menant de Bamberg à Nuremberg. À environ 30 minutes de Bamberg, la petite ville devient un choix facile lors d’un premier séjour dans la région. En plus d’être munie d’un centre historique charmant, Forchheim compte sur 4 brasseries artisanales (Greif, Neder, Hebendanz et Eichhorn) pour ses 40000 habitants. Plusieurs banlieues québécoises devraient en prendre note… Voici donc nos coups de cœur de cette ville et de ses environs qui, vous l’aurez deviné, regorgent de lagers de haut calibre.

Croyez-le ou non, il y a 3 brouepubs dans cette photo

Brauerei Neder

Notre première visite ici, il y a plus de 5 ans, fût un choc. Du moins, c’est ce que raconte ma conjointe… Premièrement, l’endroit était bondé d’hommes. À part la serveuse risiblement prise dans les modes des années 80, la clientèle du pub semblait tout droit sortie d’un film Western mettant en vedette des hors-la-loi d’une hygiène douteuse. La fumée, aujourd’hui disparue due aux nouvelles lois anti-tabac en vigueur dans la région, flottait au-dessus de nos têtes et les regards cernés, aux sourires trop souvent édentés, nous fixaient comme si nous venions de nous attabler à une réunion secrète d’anciens braqueurs de diligence. Bref, peu de touristes fréquentent Brauerei Neder… Somme toute, le brasseur de l’endroit maitrise son art à la perfection. Sa Kellerbier est juteuse et bien houblonnée et sa Schwarze Anna ravit de ses saveurs rôties dans un corps svelte.

Brauerei Hebendanz

Il ne suffit que d’apercevoir une seule fois le brasseur moustachu dans sa minuscule voiturette de livraison afin de comprendre l’essence de cette brasserie sise en plein centre de Forchheim. Alors que la majorité des brasseurs de la région misent sur un respect des traditions et des ingrédients locaux, le propriétaire excentrique de cette Brauerei Hebendanz préfère inviter les gens de caractère dans son brouepub. Sa Festbier ne ressemble d’ailleurs à aucune autre bière disponible en Allemagne (saveurs de caramel brûlé et de pain toasté dans un corps digne d’une Dunkler Bock). Bien que sa Vollbier blonde, celle que tout le monde boit, n’ait rien de mémorable et que la cuisine du pub manque un tant soit peu de verve, une personnalité indéniable imprègne les lieux. Entouré de rats de taverne, un peu comme Brauerei Neder à quelques pas de là, on se sent témoins d’une autre époque et ce, autant socialement qu'esthétiquement. Messieurs, ne cherchez pas les urinoirs dans les toilettes des hommes. Visez plutôt… ses murs. Une rigole au plancher fera le reste du travail…

Nikl-Bräu

À Pretzfeld, village en banlieue de Forchheim, une toute nouvelle brasserie artisanale fait pignon sur rue, à la grande joie (et surprise) de tous dans la région. Il y a bel et bien 300 brasseries en Franconie, nombre des plus impressionnants pour une région des mêmes dimensions que la grande région métropolitaine de Montréal, mais il faut savoir que ce nombre est en baisse constante depuis quelques décennies. Qui plus est, cette Nikl-Bräu conçoit des lagers non filtrées de haut niveau, en plus d’offrir des bières saisonnières alléchantes, telle la Rauch Heller Bock qui est servie à l'automne. À noter que les schnitzels de la maison sont facilement parmi les meilleurs que nous ayons eu la chance de goûter. Amateurs d’alcools forts, sachez aussi qu’une micro-distillerie œuvre de l’autre côté de la rue. Plusieurs kirschs, entres autres, y sont fabriqués.

La "Kellerwald"

Tout juste en périphérie du centre de Forchheim, cette colline boisée est un haut-lieu de la lager franconienne. La « forêt des kellers » propose exactement ce que son nom suggère. Une panoplie de kellers, ces petites cabanes entourées de tables de pique-nique ancrées sur une butte de terre sous laquelle on entrepose la bière au frais, se succèdent dans toutes les directions. Chaque keller est mandaté par une brasserie afin de servir ses bières. Certaines brasseries, comme Wölfshöher, en possèdent plus qu’un. En tout cas, l’été particulièrement, il est possible de visiter les kellers de 10 brasseries différentes sans marcher plus d’un kilomètre dans les bois. C’est ici aussi qu’a lieu le Annafest ; une fête foraine qui ressemble grandement à ce que l’Oktoberfest était avant de devenir la gigantesque foire commerciale qu’elle est maintenant. Nous vous en parlions dans une édition précédente du journal Bières et Plaisirs.


La semaine prochaine, nous nous dirigeons vers Munich afin de conclure ce tour de l'Allemagne brassicole. Snif!

2 commentaires:

Alex a dit…

Bon, je vais encore devoir convaincre ma blonde d'aller faire un tour en Allemagne!! ;)

Rick le Gold Stastny a dit…

Micro-distillerie en face d'un brewpub? Forchheim est officiellement sur ma liste de place à aller visiter aussi!