9 mai 2012

La Big Hapi Black IPA, de Lawson's Finest Liquids, à Warren (Vermont)



Il y a quelques années, le brasseur maison Sean Lawson s'est procuré un permis pour vendre sa bière au magasin local, le Warren Store, dans le coquet village de Warren où il habite. De fil en aiguille, de compliment en compliment, il est maintenant sorti de ses chaudrons initiaux et se permet même de fournir quelques magasins hors de son village, dont la Coop alimentaire de Montpelier. La demande pour ses produits excède toujours sa capacité de brassage et pour cause. On aurait dit qu'il manie le houblon aussi bien que John Kimmich (dit The Alchemist) et Shaun Hill (de Hill Farmstead), les maitres incontestés du houblonnage à froid au Vermont. Cette Big Hapi a tout pour rendre heureux un dégustateur friand de houblons explosifs clairement exprimés. Voici donc sa fiche grand cru:

Style: Black IPA, Cascadian Dark Ale, India Dark Ale, appelez-la comme vous voulez, ce qui importe c'est qu'elle soit un sublime alliage de malts torréfiés et de houblons américains bien résineux!

Disponibilité: Une fois de temps en temps, selon les humeurs de Sean Lawson, maitre-brasseur et propriétaire de cette nanobrasserie du Vermont.

Le coup d'oeil: Un crémage mousseux de couleur cappuccino s'étend sur la noirceur impénétrable.

Le parfum: Des houblons résineux arborent quelques pointes citronnées au-dessus de malts torréfiés aux angles chocolatés. Cet arôme est passablement plus doux que le profil de saveurs qui s'en vient...

En bouche: Une forêt de conifère entière semble pousser dans le corps riche de cette Black IPA, agrémentée de malts légèrement caramélisés et chocolatés aux accents de grain de café torréfié. La gazéification naturelle douillette est parfaitement calculée pour le taux de sucres résiduels modéré, faisant gonfler un oreiller pour les papilles à chaque gorgée.

La finale: Les houblons et les malts fondent l'un dans l'autre, créant une amertume résineuse et rôtie longue et harmonieuse, avec quelques touches poivrées. On en redemande rapidement.

Accords: Un steak de gibier saisi vivement au gril. Les notes carbonisées de la viande ne feront qu'un avec les malts rôtis. Et si votre gibier a la chance d'avoir été nourri des produits de la forêt, ses saveurs de sapinage iront à merveille avec les cultivars de houblon de la Black IPA.

Pourquoi est-ce un grand cru?: L'intensité n'est jamais garante de qualité. Dans ce cas-ci cependant, on peut dire que l'intensité de chaque composante est parfaitement agencée au corps souple et chaque saveur est exprimée de façon claire, nette et savoureuse. Impossible de trouver une faille à un tel produit, à moins de tomber dans des goûts bien personnels.

Si vous avez aimé, essayez aussi: La Black IPA, de Brasserie Dunham (QC), la Strato, du Benelux (QC) et la James, de Hill Farmstead (VT).

1 commentaire:

JS Michel a dit…

Belle description. Les blacks IPAs sont vraiment un genre en croissance. Vous me donnez envie de repartir en road trip en Nouvelle-Angleterre. :)