10 déc. 2010

Où boire à Toronto?



Considérant sa grande taille, on peut dire que Toronto a beaucoup de raisons d'être jalouse de Montréal quant à son offre de bières artisanales. La Ville Reine comporte néanmoins quelques bonnes adresses dont nous vous recommandons les plus intéressantes.


LES INDISPENSABLES





C’est What?, 67 Front St. East
En terme de profondeur de la sélection, le C’est What? est un peu le Vices et Versa de Toronto. C’est le meilleur endroit où le touriste peut s’attendre à obtenir un rapide tour d’horizon de la scène brassicole provinciale. Au coeur du centre-ville, l’endroit est facile d’accès, mais ce grand bar et restaurant de sous-sol manquait souvent d’atmosphère lors de nos visites. Néanmoins, ce sont plus de 30 fûts que nous pouvons découvrir ici et l’accent est sur les microbrasseries ontariennes. Celles-ci s’inspirent principalement du patrimoine brassicole anglais. Dans ce créneau, laissez-vous tenter par les Grand River, Durham et Black Oak. La maison offre aussi quatre ou cinq de ses propres bières (brassées chez County Durham à Pickering), mais ces dernières nous ont rarement impressionné.







Terrasse ensoleillée du Volo

Volo, 587 Yonge St.
Si vous avez le temps de ne visiter qu’un seul endroit à Toronto, le choix logique qui s’impose est le café Volo, dans le nord du centre-ville. D’abord, le menu des bouteilles comporte facilement l’une des plus belles sélections du Canada. Certaines perles, par exemple les Hair of the Dog, se trouvent difficilement même dans leur pays d’origine, mais Volo les offre, s’octroyant évidemment un profit conséquent. La quinzaine de fûts propose plusieurs des meilleures offrandes d’Ontario. Le grand classique de la province qu’est la Denison’s Weissbier - à essayer absolument - s’y trouve en tout temps, mais la carte varie beaucoup d’une visite à l’autre. Le Volo est toutefois plus qu’une liste de fûts. C’est le haut-lieu de la bière de Toronto, là où la plupart des événements dignes d’attirer des touristes brassicoles se déroulent. La nourriture, d’inspiration italienne, est à la hauteur de la barre de la qualité haut perchée des lieux. La décoration élégante, l’agréable terrasse, l’intimité inhérente, voilà un bar inspirant que nous aimerions tous avoir pour voisin.







Beerbistro, 18 King St. East
Le Québec compte quelques rares resto-bars qui se targuent d’une riche carte des bières. On pense par exemple au bistro des bières belges, à l’Auberge des douceurs belges, à l’Autre Œil… La nourriture de ces agréables endroits est bonne, mais nous ne nous attendrions pas à en lire l’éloge dans le prochain Guide Restos Voir. Le beerbistro y mériterait toutefois une place. Ici, en plus des traditionnelles moules et frites, huîtres, bœuf Kobe et tartares figurent au menu. Les serveurs jouent le rôle de sommeliers de la bière. D’ailleurs, notre boisson favorite fait souvent partie des ingrédients des appétissants mets. Au-delà de la belle sélection d’une ou deux centaine(s) de bouteilles avec un penchant belge, la vingtaine de fûts forme un bel équilibre entre bières locales et importations variées. Ce n’est pas le meilleur endroit pour découvrir des raretés, mais le visiteur occasionnel trouvera certainement quelques nouveautés à se mettre sous la dent. Pour l’ensemble de l’expérience, voici un must de Toronto, mais le décor chic et la clientèle « yuppies bien habillés » plaira sans doute moins aux piliers de ces tavernes en manque de windex.





AUTRES ÉTABLISSEMENTS DIGNES D’INTÉRÊT



Smokeless Joe, 125 John St.
Ce bar de sous-sol animé fait figure de pionnier à Toronto. Le Joe fut l’un des premiers à bannir la cigarette, plusieurs années avant les lois, et ainsi mettre l’accent sur l’arôme de la bière. Aujourd’hui, la liste de bouteilles se targue de sa quantité importante de bières importées de pays éloignés desquels plusieurs amateurs parmi les plus férus n’ont jamais goûté une cervoise. Depuis quelques années, ce concept est moins à la mode qu’autrefois, l’accent sur la quantité rimant souvent avec des bières servies trop vieilles, bues oxydées alors qu’elles auraient mérité leur retraite. Le Joe a lentement, mais sûrement quitté la courte liste des indispensables torontois. Cependant, il demeure un bar intime de caractère où la bonne bière a toujours sa place.






Duggan’s Brewery, 75 Victoria St.
Malgré sa situation enviable sur une rue tranquille du centre-ville, le Duggan’s était presque vide lors de notre visite, pourtant un samedi soir confortable. C’est dommage, car il s’agit d’un nouveau venu dont Toronto avait grand besoin puisque ses rares autres broue-pubs sont moins bien localisés. Duggan’s, c’est la suite de la prolifique carrière de Mike Duggan, brasseur et propriétaire qui a pratiqué son métier chez Mill St., brasserie légendaire de Toronto. Il brasse désormais une large variété de bières en ayant pour cibles des styles bien précis. Celles que nous avons essayées, sans être particulièrement aventureuses, respectaient bien les balises précises que leurs noms imposaient (Alt, German Pilsner, IPA…) et représentaient un excellent rapport qualité-prix pour le centre-ville de Toronto. L’endroit est grand toutefois et gagnera à se faire connaître davantage.







Granite Brewery, 245 Eglington Ave. East
Mine de rien, Granite produit des ales anglaises dans le nord de Toronto depuis près de 20 ans. Ce pub, ayant aussi pignon sur rue à Halifax, s’inspire clairement des pubs anglais avec sa décoration vieillotte, ses multiples pièces, sa peinture défraîchie, ses boiseries odorantes, son menu complet, sa clientèle plus âgée qu’ailleurs, mais surtout, ses ales en cask généreuses en houblon. Les IPA et ESB nous semblent particulièrement recommandables, en cask évidemment, mais l’éloignement relatif et le manque d’ambiance nous incitent à recommander de visiter plusieurs autres établissements de cet article avant Granite.










Mill Street, Distillery District
Au centre névralgique du Distillery District, merveilleusement revitalisé, mais aussi fortement touristique, Mill Street est sans doute le broue-pub le plus célèbre de Toronto. L’ambiance est à l’américaine, les lieux industriels à hauts plafonds, le menu complet, mais peu gastronomique et les télévisions y laissant peu de doute. La faune s’avère composée d’un mélange de touristes et de Torontois venus magasiner dans les boutiques environnantes. L’ambiance reste toutefois décontractée, le service, professionnel, et les bières, variées. Nous en trouvons fréquemment plus d’une dizaine sur les pompes, leurs célèbres Pilsner, Wit Beer, Tankhouse et Coffee Porter y figurant toujours, mais elles sont immanquablement accompagnées d’une poignée de saisonnières bien choisies. Toutes sont bien brassées dans leurs styles respectifs. Mill Street constitue ainsi un harmonieux équilibre entre tourisme traditionnel et tourisme brassicole.











P.S.: merci à Alain Quevillon pour les photos du beerbistro, de Granite et de Smokeless Joe

2 commentaires:

anniecaya@yahoo.com a dit…

Merci de nous partager votre savoir et vos découvertes :) Je connaissais quelques adresses mais pas toutes. Vous connaissez probablement déjà ce site mais au cas où, voici avec quoi je voyage : http://realbeer.com/canada/brewtour/ON-brewpub.html CHEERS!
Annie Caya

Marie-Anne Nantel a dit…

Une découverte récente aussi à Toronto est le BarHop.
391 King St W Toronto

Excellente sélection et très bonne bouffe de pub. Pas de grosse quantité mais finement sélectionnée, à bon prix.